Culture

Art et Culture à l’Hôpital au Centre Hospitalier de VAUCLAIRE

 

Le Centre Hospitalier VAUCLAIRE (CHV) a mis en place, notamment avec le concours de la DRAC, du Conseil général de la Dordogne, du Conseil régional d’Aquitaine et de l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, une politique culturelle et artistique engagée et inscrite dans son projet d’établissement. Dans l’esprit de la première convention signée entre le Ministère de la santé et de celui de la communication du 1er mai 1999, le CHV valorise la promotion de l’art et de la culture auprès des patients et des professionnels de l’établissement. Il offre, par ses nombreux partenariats et sa dynamique de projets, un espace de créativité et d’humanité, enrichissant tant pour les personnes hospitalisées que les professionnels de l’établissement et les intervenants.

 

zapart

Le CHV poursuit en matière culturelle et artistique, des objectifs ambitieux : contribuer à l’épanouissement des personnes hospitalisées et favoriser leur intégration dans la cité. Pour ce faire, il s’est doté de nombreux outils, dont une association dédiée à l’art et la culture, ZAP’ART, afin de consolider sa politique culturelle et artistique et de favoriser l’accès à la culture des personnes hospitalisées.

 

 

I – Une politique culturelle et artistique portée par une dynamique d’ouverture

 

          A – Les objectifs de la politique culturelle et artistique du CHV

 

          1 – Une politique culturelle centrée sur la valorisation du potentiel artistique  des personnes hospitalisées

 

La politique artistique et culturelle du CHV vise à favoriser l’expression des patients autour d’activités non thérapeutiques, et leur permettre de nouer des contacts et des relations dans un cadre autre que celui des soins. L’art et la culture sont en effet perçus comme un levier d’intégration sociale et d’affirmation de l’existence de chacun au regard des autres. Leurs dimensions créatrice et ludique doit constituer une voie vers la liberté, le déploiement de l’imagination. Ils apparaissent également comme un moyen de créer du lien et de la considération entre les individus. Il s’agit d’apporter aux personnes hospitalisées en psychiatrie une ouverture sur le monde extérieur et de les aider à se positionner pleinement comme acteurs et citoyens.

Si les actions culturelles et artistiques n’ont pas une visée thérapeutique, il n’en demeure pas moins qu’elles peuvent tout à fait avoir des répercussions très bénéfiques sur l’état de santé des personnes hospitalisées qui s’y sont impliquées. Elles peuvent en effet contribuer à construire ou reconstruire « l’estime de soi », à accompagner les personnes à prendre conscience de leur capacité et de leur potentiel de créativités, et par tant de prendre confiance en elles voire de gagner en autonomie. Tout progrès accompli en la matière constitue un gain appréciable pour le bien-être de la personne hospitalisée et la place dans de meilleure disposition pour tisser des liens avec les autres.

Afin d’extraire les patients du contexte hospitalier, le CHV veille à composer une programmation culturelle et artistique très diversifiée et construite autour de thématiques artistiques, historiques et philosophiques.

 

 

                      MArc Adi    Résidence Sandra Aubry Sébastien Bourg     

 

 

      

 

          2 – Les lignes directrices du programme d’actions « Art et Culture à l’Hôpital »

 

Dans le respect des directives ministérielles, le CHV s’est engagé dans le développement et la promotion d’une politique artistique et culturelle visant à offrir aux personnes hospitalisées un lieu de créations et de rencontres, une programmation diversifiée touchant à tous les domaines de l’art (arts plastiques, cinéma, danse, théâtre, photographie, etc…), définie de manière annuelle. Celle-ci n’exclut pas toutefois la conduite de projets pluriannuels.

La programmation culturelle et artistique du CHV veille par la variété des activités à offrir aux patients et aux professionnels, un objet de médiation non thérapeutique ouvrant des perspectives nouvelles d’échanges et d’évolution. Il s’agit de promouvoir l’enrichissement réciproque entre les patients, les professionnels et les artistes.

Les thèmes choisis ont pour objectif de favoriser l’expression artistique, et le partage d’expériences entre tous les participants. Ils permettent également de créer un espace d’expressions et de créations commun. Parmi ces thèmes figurent :

  • Des interrogations sur la notion de normalité, sur la maladie mentale, ses symptômes et ses représentations,

  • L’affirmation des capacités du patient à être « acteur de sa vie »,

  • La promotion de la « liberté » : liberté d’agir et de circuler, liberté fondée sur la confiance mutuelle et la conscience des limites à ne pas franchir afin de ne pas incommoder l’Autre, la liberté créatrice…

Des projets à dimension historique voire archéologique sont également menés. Ils visent à faire entrer les participants dans un imaginaire collectif et ainsi à les réunir autour de rencontres et débats culturels et scientifiques. Les programmations 2012 et 2013 reflètent la grande variété des thèmes abordées et des supports utilisés (cf. Annexe 1 et 2).

Par ailleurs, la politique culturelle et artistique de CHV vise à contribuer à la dé-stigmatisation de la maladie mentale et des personnes qui en souffrent.

Aussi cet objectif se traduit-il par la conclusion et la consolidation de nombreux partenariats institutionnels, culturels et artistiques.

 

          B – L’implication du CHV dans le développement d’un réseau et de partenariats artistiques et culturels diversifiés et dynamiques.

 

          1 – Une multiplicité de partenariats au service d’une politique culturelle et artistique engagée

 

Le CHV a tissé durant ces dernières années, grâce notamment, au soutien de l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord et aux nombreuses initiatives de son référent culturel, des partenariats d’une très grande vivacité.

Parmi les partenariats artistiques, peuvent être cités :

  • La compagnie « Galop de Buffles ». L’installation depuis le 1er juillet 2013 du siège social de cette compagnie au sein des locaux de l’association ZAP’ART du CHV dédié à la culture, illustre la proximité de cette compagnie avec l’établissement et témoigne de la vitalité et de la régularité de l’action culturelle et artistique qu’elle mène sur le site hospitalier.

  • « Cette Compagnie-là », compagnie théâtrale avec qui les actions menées se concentrent sur des écritures scéniques construites à partir d’enquêtes ethnographiques et d’observations de terrain. Depuis 2007, elle est engagée dans un projet intitulé « Le tryptique de la personne ». Elle travaille actuellement avec le Centre Hospitalier VAUCLAIRE sur le dernier tome, intitulé « SUJET ». Ce projet questionne la norme, la maladie, le symptôme, la folie.

  • Les associations « L’œil lucide » ou « La Fée Caradoc » avec qui sont portées des réalisations cinématographiques/et musicales, des événements autour du cinéma documentaire.

  •  L’Agora de Boulazac, pôle national des arts du cirque, avec qui est développéun partenariat autour de projets de création et de résidences.

 

         2 – Des partenariats renforcés : la participation du CHV au programme des Résidences de l’Art en Dordogne de l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord

 

Le Centre Hospitalier VAUCLAIRE participe au dispositif départemental « Résidences de l’art en Dordogne», mis en place, il y a une dizaine d’années, grâce à la volonté partagée du Conseil général de la Dordogne, du Ministère de la culture et de la DRAC Aquitaine ainsi que de plusieurs structures culturelles du département. Il compte parmi les quatorze lieux d’accueil dont l’orientation thématique a été définie selon la spécificité historique, géographique, économique ou culturelle.

Dans ce cadre, le Centre Hospitalier VAUCLAIRE entend développersa dynamique d’accueil auprès des artistes. Les Résidences de l’art marquent en effet, chaque fois, le début d’une grande aventure artistique partagée par les patients, les professionnels de l’établissement, et les familles.

Ainsi, en 2012, le Centre Hospitalier VAUCLAIRE a accueilli en résidence de recherche le plasticien Marc ADI sur le thème du burlesque et de l’absurdité. Cette résidence s’est déroulée en deux temps, respectivement de mi-octobre à mi-décembre 2012, puis au printemps 2013 et a permis le développement d’un projet de création interrogeant le regard de chacun sur l’univers hospitalier psychiatrique. Ce projet s’est traduit notamment par une exposition de restitution dans les locaux de ZAP’ART, réaménagés pour l’occasion, et intitulée « Désordres passagers », de mai à juillet 2013.

 

m adi cocottem madi lunem adi blanc

 

Il s’agit d’une exposition qui s’est ensuite déployée dans différents endroits du CHV, au plus près des publics. A l’initiative de l’artiste qui a trouvé au CHV, un terrain de recherche et de création artistiquement et humainement enrichissant, des développements sont à l’étude avec la participation de patients et de membres du personnel dans des temporalités plus étendues. Certains de ces projets rejoignent et nourrissent d’autres initiatives portées par des médecins du CHV (ex : rencontres interprofessionnelles, colloque sur la bientraitance).

 

De même, l’établissement a accueilli à deux reprises la photographe Hélène TILMAN, porteuse d’un projet de sa propre initiative qui a su trouver au CHV la participation de patients et de membres du personnel ainsi qu’un soutien logistique.

 

Résidence Hélène tilman, photographe

 

La qualité de l’accueil réservé aux artistes en résidence, le succès de leurs créations auprès des publics et des participants (patients, professionnels, familles, personnes extérieures) illustrent le dynamisme de la politique culturelle et artistique du CHV, et la qualité des collaborations entretenues avec les institutions en charge de la culture dans le département et la région.

Cette liste n’est pas exhaustive mais vise à montrer l’importance que revêtent les partenariats dans la politique culturelle et artistique du Centre Hospitalier VAUCLAIRE. C’est par la diversité de ses partenariats qu’il entend ainsi assurer l’ouverture de l’hôpital sur la cité et promouvoir ainsi l’intégration des personnes hospitalisés, en tant qu’acteurs de leur vie, créateurs et citoyens. La participation au programme des Résidences de l’art en Dordogne poursuit des objectifs similaires.

 

II – Un dispositif intégré entièrement dédié à la promotion de l’art et de la culture

 

Afin de gagner en réactivité et en qualité dans la conduite de sa politique culturelle et artistique, le CHV a décidé de créer une association dédiée à la programmation, la promotion et la coordination des actions artistiques et culturelles menées en son sein, nommée ZAP’ART : Zone d’Actions et de Productions Artistiques. Celle-ci joue un rôle fondamental dans la déclinaison des objectifs de la politique culturelle et artistique du CHV.

 

          A – ZAP’ART : une association hospitalière à visée artistique et culturelle

 

L’association ZAP’ART est placée sous le régime de la loi de 1901, et vise à faciliter la gestion des projets culturels qu’ils soient annuels ou pluriannuels. ZAP’ART est placée directement sous l’autorité de la Direction dans le cadre du pôle « Stratégie et Management ». Elle ne constitue pas une entité autonome, et dépend du budget de l’établissement. A ce titre, la trésorerie de l’association est gérée par le service des finances du CHV.

Par ailleurs, La convention du 4 mai 1999 signée entre le Ministère de la culture et de la communication, et le Ministère de la Santé, ainsi que plus récemment, le cahier des charges pour l’appel à projets culturels triennaux 2013-2015 « culture à l’hôpital », mettent l’accent sur le rôle déterminant d’un « référent culturel », ainsi que sur l’importance d’une politique culturelle d’établissement coordonnée par un professionnel compétent. De même, le cahier des charges de l’appel à projets fait de la désignation d’un référent culturel, un critère de sélection des projets. Il précise que cette personne doit assumer une fonction de médiateur entre l’intérieur et l’extérieur de l’établissement et participe activement à la conclusion de partenariats.

Aussi, le Centre Hospitalier VAUCLAIRE a-t-il désigné un référent culturel sur l’établissement, coordonnateur de l’association ZAP’ART. Ce référent, affecté à mi-temps sur la politique culturelle et artistique, est accompagné par une animatrice socio-culturelle, affectée également à mi-temps.

Le référent culturel du CHV a pour mission de garantir une offre variée et qualitative d’activités culturelles et artistiques sur l’établissement, et de veiller à leur bonne mise en œuvre. Il joue également un rôle fondamental dans la construction des partenariats et contribue à l’expansion culturelle du Centre hospitalier. L’animatrice socio-culturelle lui apporte son appui. Elle a par ailleurs, pour mission d’assurer les interfaces entre les unités d’hospitalisation complète et les structures extra- hospitalières.

Ainsi, le référent culturel et l’animatrice socio-culturelle, assurent dans le cadre de l’association ZAP’ART la mise en œuvre au quotidien de la politique culturelle et artistique de l’établissement.

 

          B – Pour une plus grande visibilité de l’action culturelle et artistique du CHV

 

          1 – Des moyens logistiques, matériels et financiers

 

Le CHV s’efforce de mettre à disposition de l’association ZAP’ART les moyens nécessaires pour rendre sa politique culturelle et artistique la plus lisible possible. L’établissement a affecté les locaux d’une ancienne unité de soins à son activité. Ainsi, les patients, personnels et intervenants disposent d’un espace repérable, dédié à l’art et la culture. Cet espace est tour à tour le lieu d’expositions, de rencontres ou d’ateliers artistiques. Il n’exclut pas par ailleurs, l’organisation de manifestation dans d’autres endroits de l’hôpital comme à l’extérieur de celui-ci.

Dans le cadre de sa programmation « culture à l’hôpital », le CHV assure l’hébergement et la restauration des artistes via le restaurant du personnel. Il dispose notamment d’un appartement entièrement équipé et situé à proximité des locaux de ZAP’ART, nommé « Résidence des artistes ».

De même, le CHV planifie des investissements matériels au bénéfice de l’association ZAP’ART dans le cadre de son plan pluriannuel d’investissement. En complément de la subvention tripartite allouée au titre du programme national « culture à l’hôpital », il est amené à apporter aussi des financements complémentaires ponctuels en fonction des actions menées (vernissages, rencontres, etc).

 

          2 – Une politique de communication active

 

Une attention particulière est accordée à la promotion des actions culturelles et artistiques au-delà des murs du Centre Hospitalier. A ce titre, l’association ZAP’ART permet une identification très claire et pertinente des actions culturelles et artistiques portées par le Centre Hospitalier. Elle a également pour vocation d’écarter le risque de stigmatisation de l’univers psychiatrique en valorisant le caractère artistique des actions qui y sont menées, et attirer ainsi un public extérieur le plus large possible.

 

          C – Une validation institutionnelle et un suivi permanent des actions culturelles conduites par ZAP’ART au sein du Centre Hospitalier VAUCLAIRE

 

La déclinaison de la politique culturelle et artistique du Centre Hospitalier VAUCLAIRE fait l’objet de nombreuses rencontres entre le référent culturel responsable de l’association ZAP’ART et la Direction. Les programmations des actions culturelles et artistiques font l’objet d’une validation par les membres du directoire et d’une présentation aux instances de l’établissement.

Les manifestations organisées font l’objet d’une très large publicité au sein de l’hôpital. De même, l’encadrement est autorisé ponctuellement à libérer des professionnels sur leur temps de travail pour participer à des actions culturelles et artistiques organisées par ZAP’ART.

Chaque projet fait l’objet d’une évaluation, notamment sur le plan qualitatif.

 

 

ANNEXES

 

ZAP’ARTZONE D’ACTIONS & PRODUCTIONS ARTISTIQUES

Programmation 2012

Découverte de la magnifique Chartreuse de Vauclaire et son histoire.chartreuse 3

En partenariat avec la médiathèque de Ste Foy la Grande, elle s’est appuyé sur une fiction qui aura

permis, avec l’aide d’artistes et de professionnels qualifiés, de faire entrer de nombreuses personnes

dans un imaginaire collectif à la découverte d’un « trésor » et aussi servir de prétexte à l’organisation

de rencontres et conférences débats autour de domaines culturels et scientifiques intéressants.

Dans ce cadre, il a pu être mis en place :

– 12 janvier 2012 : recherche des inscriptions dans la chapelle

– 20 au 24 février 2012 : fouilles sur le site

– 2 mars 2012 : conférence sur l’historique de VAUCLAIRE

– 6 au 16 mars 2012 : Exposition « Vallis Clara » (objets retrouvés lors des fouilles) petit cloître

– 7 mars 2012 : Conférence de Denis Loirat, archéologue au Pôle International de la Préhistoire

sur les techniques de fouilles et sciences annexes – 40 participants

– 23 mars 2012 : Concert de musique médiévale parMaurice Moncozet et Véronique Condesse

 

Exposition « Vallis Clara »

présentation des objets retrouvés lors des fouilles organisées à VAUCLAIRE

Médiathèque de Ste Foy la Grande

Dans le cadre d’une convention de partenariat avec la ville de Ste Foy la Grande

2 avril jusqu’à fin mai 2012

 

Exposition Jeremy Hausmannjeremy4

Création sur carreaux de terre cuite du 16 au 27 avril 2012

avec 4 ateliers ouverts animés par l’artiste

vernissage le 16 avril 2012 à 17h30

Petit cloître de la Chartreuse

 

Conférence-débat « Du suaire de Cadouin au diptyque de Vauclaire Toute la vérité »

Cinéma « le Lascaux » Montpon-Ménestérol

Brigitte Delluc et Bernard Deyres, archéologues,

jeudi 26 avril 2012 à 20h30

 

Répétitions et Spectacle « Ecole de danse de Montpon »

Les 23 et 30 mai 2012

Jardins du grand cloître

Répétition générale le 20 juin 2012

Spectacle de danse le dimanche 24 juin 2012 à 15h

« La nuit … il est beau de croire en la lumière »

 

Le mois d’la Zik sur le site de l’hôpital

jeudi 7 juin 2012 : Maryvette Bavay (accordéon) au self du personnel

jeudi 14 juin 2012 Danse de rue ( hôpital bas) ARTE NEGRA

jeudi 21 juin 2012 : Fête de la musique Michel Haze (percussions) __Country Shoes __ Djangophil

(jazz Manouche )Mike Lecuyer ( Blues) + pique-nique géant

jeudi 28 juin 2012 : Groupe Indigo (variétés) à la cafétaria

 

Festival de Land Art

Une vingtaine d’installations (scolaires, patients, personnel)

Ouvert au public juillet et août 2012

 

Résidence de danse « Lali Cie » (Bordeaux)

du 9 au 15 juillet 2012

Répétitions ouvertes au public

Atelier de rencontre avec le personnel et les patients (25 participants)

Restitution du spectacle (Lali Cie) «AKEDIA »

vendredi 13 juillet 2012 à la salle de spectacle

 

Résidence théâtrale « Cette Compagnie-là »

Anthony Quenet, metteur en scène et comédien (Paris)

à partir du 13 août 2012 pendant 2 semaine

Rencontre avec le personnel et les patients

4 ou 5 ateliers proposés (« La fabrique de l’image »)

 

Films – documentaires :

en partenariat avec l’association « l’Œil Lucide »

Mise en place d’ateliers de programmation sur Vauclaire et Bergerac

Pour une participation au Mois du film documentaire en novembre 2012 (Programme national)

Septembre et octobre 2012 : ateliers de programmation

Vendredi 2 novembre 2012 : présentation au public du choix du jury au Rocksane (Bergerac)

 

Résidence Marc ADI « Résidences de l’art en Dordogne »

Thème de la résidence de recherche : Le burlesque et l’absurde dans l’art

En partenariat avec l’Agence Culturelle Départementale Dordogne – Périgord

octobre à décembre 2012

 

Exposition « Polymorphe »

A pour but de réunir et présenter les travaux de toute personne confirmée ou débutante

désirant faire découvrir ses talents ou ses passions artistiques. Pluridisciplinaire.

Du 3 au 14 décembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ANNEXE 2

 

 

ZAP’ARTZONE D’ACTIONS & PRODUCTIONS ARTISTIQUES

Programmation 2013

 

 

Résidence de la compagnie théâtrale GdRA

(Toulouse)

Partenariat avec l’Agora de Boulazac

Soutenue par le dispositif « Culture & Santé »

Du 6 au 20 janvier 2013

 

Résidence Hélène Tilman (photographie)

Démarche personnelle de l’artiste (Paris)

Réalisation d’un album « Saint-Valentin à l’hôpital »

Partenariat avec l’Amicale des patients

Du 11 au 16 février 2013

 

Résidence Marc ADI « Résidences de l’art en Dordogne » (suite 2012)

Partenariat avec l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord

 

Réalisation d’un court-métrage « … J’ai perdu les clefs »

Partenariat avec la Fée Caradoc (vidéastes Bergerac)

Partenariat avec le SAVS de Montpon Ménestérol

Production et diffusion du Dvd

Participants : patients, personnes suivies par le Savs, personnes extérieures à l’établissement

Collaboration de la caserne des pompiers, du bar « Le Petit Prince »,

le garage automobile « Sébastien Bertin »

Avril & Mai 2013

 

 

Exposition Bernard Deyres et Lydia Vera (peintres copistes)

notamment la copie exceptionnelle du tableau d’Eugène Delacroix « La liberté guidant le peuple »

Partenariat avec la médiathèque de Ste Foy la Grande

Du 8 au 19 avril 2013

 

David Meyer (corniste au conservatoire de la Dordogne)

Répétition avant examen devant un public

Demande de l’artiste

18 avril 2013

 

Résidence Marc ADI « Résidences de l’art en Dordogne »

Exposition « Désordres passagers »

Vernissage, Week-end festif (cinéma, concerts, vide grenier)

avec l’association Monoquini (Bordeaux), et la présence de Damien Odoul (cinéaste), avec l’association

« Les concerts spirituels de Montpon » (orgue), du 5 mai au 12 juillet 2013

 

« Mois d’la Zik » Animation musicale hebdomadaire + Fête de la musique

Partenariat avec l’Amicale des patients (avec animation dans les unités fermées : patients en

hospitalisation sous contrainte)

juin 2013

 

Résidence Hélène Tilman (2ème séjour)

Rencontre avec l’équipe et les patients de Maud Mannoni (Portraits)

Du 6 au 11 juin 2013

 

Exposition « Henk Schoën » (sculptures)

au Pôle de Psychiatrie de Bergerac (PHPB)

Vernissage musical avec le blues man Mike Lecuyer

Du 5 juin au 15 août 2013

 

Balades guidées dans le jardin des senteurs

Patrick Chatenet (jardinier et poète, agent du centre Hospitalier)

Dégustation de sirops divers et intermède musical

26 juin 2013

Exposition Monique Grenier (Aquarelles)

dans le cadre du colloque « Obésité en psychiatrie »,

organisé par le Dr De Perretti (Pôle des 2 Vallées)

28 juin 2013

 

La Cie galop de Buffles installe son siège social à l’hôpital (Convention établie)

1er juillet 2013

 

Résidence « Marc Adi » (Prolongations)

Du 19 au 23 août 2013

 

Résidence de la compagnie théâtrale « Cette Cie-là »

(Paris) auprès et avec des patients avec l’unité Antonin Artaud

Restitution du travail

Du 22 septembre au 13 octobre 2013

 

Ateliers d’initiation à la pratique théâtrale

par la compagnie « Galop de Buffles »

Sur le site du Pôle de Bergerac

Soutenus par le dispositif « Culture & Santé »

Partenariat avec la médiathèque de Ste Foy la Grande

A partir du 16 septembre 2013

Restitution 2014 d’une fresque historique sur la présence pendant la 1ere guerre mondiale

d’un hôpital américain sur Vauclaire

 

Création d’un Opera Rock

Musique et clip

Partenariat avec l’association Fée Caradoc

Répétitions dans la salle de spectacle

Diffusion : concerts,Cd et Dvd.

A partir de mi-septembre 2013

 

Crémaillère et week-end festif pour l’installation de la compagnie « Galop de Buffles »

dans les locaux de Zap’Art Théâtre, musique, etc…

28 & 29 septembre 2013

 

Exposition et colloque sur le thème de la Bientraitance

Installation d’une œuvre de Marc Adi et intervention de l’auteur

Du 25 au 28 novembre 2013

 

Performance artistique pour l’inauguration de la Maison d’Accueil Spécialisée

Musique, arts du cirque ,danse, théâtre, cinéma

Novembre 2013

 

Exposition « Polymorphe » 3ème édition

A pour but de réunir et présenter les travaux de toute personne confirmée ou débutante

désirant faire découvrir ses talents ou ses passions artistiques. Pluridisciplinaire.

Du 2 au 13 décembre 2013