Qualité des soins

 

LE PROJET DE SOINS 2015 -2018

Dans le cadre du PRS (Projet Régional de Santé) et du CPOM (Contrat Pluri Annuel d’Objectifs et de Moyens), contractualisé avec l’ARS, le projet d’établissement définit, notamment sur la base du projet médical, la politique générale de l’établissement.

 

Le  PROJET DE SOINS 2015 2018 propose des axes de travail en lien avec le projet médical. Ces axes sont porteurs de la politique de soin que soutient le Directeur des Soins. Ce projet fédère l’ensemble des paramédicaux. Il est donc identitaire et s’appuie sur des valeurs communes, nécessairement partagées et reconnues. Il a pour repères : le respect de la personne soignée et soignante, l’éthique dans le soin, l’authenticité et la complémentarité, ainsi que la qualité, la sécurité et l’évaluation des pratiques de soins. Il garantit la cohérence de la prise en charge soignante et affirme les priorités et les valeurs institutionnelles. Les objectifs visent à donner du sens aux pratiques de soin en milieu spécialisé. Les résultats recherchés visent l’émergence d’une culture paramédicale et une prise en charge coordonnée des personnes soignées dans un établissement spécialisé.

 

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une politique de soins qui vise plusieurs  axes prioritaires :

 

1/ La sécurité, la continuité et la qualité des soins aux patients accueillis.

Il faut se donner les moyens de sécuriser les prises en charge et les parcours de patients entre l’intra et l’extra-hospitalier notamment.

 

2/ L’amélioration du respect de tous les droits des patients.

Droits fondamentaux à ériger en objectifs supérieurs, compte tenu de l’accueil de patients très vulnérables et de patients hospitalisés sans leur consentement, dont la législation a récemment évoluée.

 

3/ La promotion du cadre thérapeutique.

Axe fondamental aussi pour des soins qui passent essentiellement par le vecteur de la relation et du savoir-être du soignant. Le cadre thérapeutique est indispensable à la construction d’une relation thérapeutique en psychiatrie.

 

4/ Le développement de prises en charge spécifiques auprès de populations cibles. Compte tenu de l’évolution de la patientèle accueillie, des recommandations régionales (SROS) et nationales, et du projet médical de l’établissement, plusieurs prises en charge sont prioritaires.

 

5/ Le développement des compétences et de la motivation des professionnels.

Il n’est pas de soin de qualité sans des professionnels bien formés et impliqués. De plus, l’accueil de nombreux stagiaires dans l’établissement doit être saisi comme l’opportunité d’interroger les pratiques et de transmettre les savoirs-faire indispensables à un savoir être thérapeutique